AUS / MOUNT’N’RIDE

Après 5 jours passés dans la voiture, nous sommes plus qu’heureux d’arriver.
Nous avons été enchantée par le paysage et les changements de couleurs, mais là, on a besoin de faire quelques chose d’autre que d’être assis dans la bagnole!
On arrive et on est immédiatement présenté au reste du staff présent, il y a de toutes les nationalités. Une majorité d’européens pour les guides à cheval; des anglais, des suédois, des allemands…
Et un grande partie du personnel vient d’Asie. En particulier de Chine, du Japon et de Hong-Kong ou Tawan. Eux ne montent pas à cheval, mais accompagnent les tours et se chargent de la traduction. Une majorité des clients venant d’Asie, les propriétaires du ranch on choisi de répondre à leur demande en proposant des tours en plusieurs langues. Pour des questions de sécurité aussi, car beaucoup de clients rencontrent un cheval pour la première fois et il est primordial qu’ils comprennent les bases.

On nous fait passer un test à cheval, pour verifier qu’on sache monter et finalement au retour de la balade/test, on nous donne notre bungalow.
Nous ne le savons pas encore, mais nous n’allons finalement rester que peu de temps à cet endroit. Le cadre est absolument paradisiaque, même si les nuits sont glaciales. On est entourés de collines, de palmiers et de forets tropicales. On s’occupe de chevaux, et on se croirait en colonies de vacances…
C’est malheureusement ça le problème!
Déjà que le milieu de l’équitation est souvent un milieu de pimbêches, ici c’est encore pire. Tout le monde est bénévole et la plupart des gens restent 3 mois afin de remplir les critères pour étendre son visa une année de plus. On pourrait donc s’attendre à une solidarité du type «On est tous dans le même bateau…!» mais pas du tout!

depart Mountnride 17 août 2014 4

depart Mountnride 17 août 2014 26

depart Mountnride 17 août 2014 9

Il y a d’abord une ségrégation sociale. Le staff asiatique d’un côté et le staff européen de l’autre. Il y a ensuite les filles qui sont arrivés quelques semaines avant les autres et qui sont un peu les « managers », il y a celles qui savent monter à cheval et qui pensent que ça leur donne plus de valeurs, il y a ceux qui essayent de se faire bien voir car la patronne fait miroiter un contrat rémunéré pour un manager, d’ici quelques mois…
Bref, on est trop vieux pour ces conneries. L’ambiance lycée et potins, c’est trop pour nous. Quoique, Ben gère assez bien ce genre d’ambiance, Léo est plutôt du genre à envoyer les gens se faire voir, ce qui ne lui a pas valu que des copines!
Et puis on a un peu l’impression de se faire prendre pour des cons par les patrons! 
3 tours par jours, TOUS COMPLETS, 14 cavaliers par tours, $135 les 2 premiers tours et $200 le tour du soir!
Soit $6580 par jour, plus l’argent que rapportent les photos et autres souvenirs. Alors certes, ils réinvestissent leurs sous et les chevaux sont bien traités, mais ils ont quand même la belle vie. Le patron, on sait pas vraiment ce qu’il fait, il est jamais là. La patronne, elle passe sont temps chez elle à dresser son cheval ou à faire des stages d’équitation, elle n’est pas vraiment là non plus. Le ranch est géré par un couple de japonais.
Bref, ils sont chez eux et ils encaissent la thune pendant que 20 personnes travaillent gratos!
Alors ok, on est nourris et logés, mais on bouffe du steak haché premier prix et des patates, ça doit quand même pas les ruiner.

depart Mountnride 17 août 2014 15

depart Mountnride 17 août 2014 29

depart Mountnride 17 août 2014 33

Ensuite, il y a le côté colonie de vacances; on commence à 7h du matin. On prépare 3 chevaux chacun, puis plusieurs option s’offrent à nous sur la base d’un roulement: Soit on guide le tour, soit on accompagne le tour à pieds, soit on est de corvée, donc on reste au ranch pour préparer le repas des clients et nettoyer la cuisine. Certains sont plus souvent de corvée cuisine que d’autres!
Ensuite, le midi on a en général 1h45 de pause et l’après-midi, rebelotte, mais au lieu de nettoyer la cuisine, ceux de corvée préparent le repas des chevaux.
La journée est en générale terminée vers 16h/16h30. Mais certains trouvent quand même qu’on travaille trop!
Bref, après un mois et demi à supporter les caprices, les coups bas, les jérémiades, on a décidé de partir.
Nous avons fêté nos un an de voyage ici et c’est là que nous avons pris la décision de rentrer en France.

depart Mountnride 17 août 2014 6

depart Mountnride 17 août 2014 3

MOUNTNRIDE 24 juillet 2014 33

Heureusement, nous avons quand même vécus de supers choses, là-bas. On a rencontré des gens formidables, on est allé se baigner avec les chevaux, on était entouré d’animaux toute la journée, on a assisté à la naissance d’un poulain…
Le fait de ne pas être payé jouait pour beaucoup dans notre niveau de tolérance aux bêtises. Lorsque l’on est payé, on a tendance à encaisser plus, mais quand on est là bénévolement et qu’on passe 4 jours par semaine à nettoyer la cuisine, au lieu de monter à cheval, c’est un peu trop!
Aussi vite que nous sommes arrivés, nous reprenons la route vers de nouvelles aventures, direction Melbourne!

MOUNTNRIDE 14 juillet 2014 5

MOUNTNRIDE 16 août 2014 37

MOUNTNRIDE 14 juillet 2014 6

MOUNTNRIDE 16 août 2014 39

MOUNTNRIDE 20 juillet 2014 18

MOUNTNRIDE 16 août 2014 45

MOUNTNRIDE 17 juillet 2014 12

MOUNTNRIDE 18 juillet 2014 13

MOUNTNRIDE 20 juillet 2014 20

MOUNTNRIDE 22 juillet 2014 23

MOUNTNRIDE 23 juillet 2014 27

L’album Facebook PAR ICI

MOUNTNRIDE 24 juillet 2014 30

depart Mountnride 16 août 2014 1

Publicités